Aujourd’hui, je me prends pour Don Alfonso ! Tagliatelles aux crevettes & Tiramisu café-fraise-chocolat

J’ai eu la chance lors de mon escapade marocaine d’être invitée à la table du restaurant italien du très réputé hôtel Mamounia, à Marrakech.
Quand j’ai eu l’idée d’écrire un article sur ce que j’avais mangé, je me suis dis ‘mais qu’est-ce que les gens ont à foutre de savoir ce que tu as mangé à Marrakech ?’.
J’avais vraiment le souhait d’y ajouter ma patte, une plus value sympa qui ne fasse pas dire à mes lecteurs ‘Mais pourquoi ?’
Alors j’ai improvisé, ce que je sais faire en cuisine : je vous propose donc un article qui vous ferra voyager à une super table de Marrakech en étant vos yeux et vos oreilles. Mais surtout, je vous proposerai des recettes que j’espère dignes de ce gastronomique, qui se rapprochent au plus de ce que j’ai mangé, en fin d’article. A vos marmites !


Le Mamounia se trouve à une dizaine de minutes à pied de la très célèbre place Jamaâ El Fna, centre névralgique de la ville, animé par les charmeurs de serpents, les tatoueuses au henné ou encore les vendeurs de jus de fruits frais, qui fait la jonction entre les souks de la Médina et la ville nouvelle.
En plus de l’hôtel, plus que somptueux, vous devez absolument visiter les jardins si vous avez un jour l’occasion d’y faire un tour. Lors de mon passage, on a pu se promener au delà des citronniers, le long de l’exposition des très célèbres chiens de Julien Marinetti. Des bouledogues colorés, dans tous les sens, au bout des allés ou nous faisant une haie d’honneur, le long du vert jardin marrakchi. Un vrai plaisir pour les yeux.

Crédit photo : Léo J.

Crédit photo : Léo J.

Au-delà de cela, le restaurant a une superbe décoration. Tout a été pensé : des tapisseries cloutées aux superbes moquettes. On y est bien installé, et malgré la chaleur extérieur, la température y est juste et agréable.
Le restaurant a une carte très fournie, à l’image de tout bon repas italien. Je suis en effet toujours très impressionnée devant la multitude d’antipasti, de primi piati vous proposant un assortiment de pâtes travaillées, typiquement italiennes, de secondi piati qui propose ici un assortiment de viandes et de poissons, accompagnés de fins mets ou par la carte de desserts.

Pour commencer, on vous propose toutes sortes de pains : aux olives, blancs, de gressins ou le fameux pain aux tomates dont je ne me souviens jamais le nom. Avec, on vous dépose un petit ramequin d’huile d’olives. Je dois dire que vue la qualité du pain, je n’ai pas senti le besoin de m’en servir.

En mise en bouche, on nous a offert une crème de broccolis, accompagnée de calamars. J’ai bien aimé, même s’il manquait un petit quelque chose pour relever le tout, mais je ne sais pas ce que j’aurais choisi.
Pour le plat, j’ai pioché dans le primi piati des tagliatelles aux agrumes et au gambas : un véritable régal ! Le goût des agrumes était subtil, malgré le fait qu’il n’y avait pas assez de gambas, les crevettes relevaient agréablement le tout.

DSC_5235

Et enfin pour le dessert, j’ai eu le droit à un merveilleux tiramisu.
Je n’aime pas du tout le goût du café que je trouve toujours très fort. Mais là, il était agréable car peu marqué et le chocolat gianduja qui composait la dernière couche lui donnait un parfum nouveau.

DSC_5244

Et maintenant, à vos casseroles, on va essayer de reproduire ces délicieux plats !

Tagliatelles aux agrumes et crevettes
Loin de moi l’idée d’essayer de cuisiner des gambas : c’est un met cher, que je connais trop peu. Ici, on va donc astucieusement remplacer les gambas par des crevettes fraîches (mais cuites) du marché.

Pour deux personnes, il vous faudra :
– 250g de tagliatelles fraiches
– 10 crevettes
– 2 oranges
– sel, poivre, parmesan.

La veille, pressez les oranges en en extrayant aussi le maximum de pulpe.
Décortiquez les crevettes et faites les masserez dans un bol avec le jus d’oranges pressées et la pulpe, au frais, sous cellophane.

Le jour J, faites bouillir de l’eau dans une grosse marmite pour les tagliatelles.
Faites revenir les crevettes à la poêle avec une cuillère à café d’huile d’olives, jusqu’à ce qu’elles aient une jolie couleur caramel. Veillez bien à garder le jus d’oranges pressées. Lorsque c’est près, découpez-en 6 en morceaux et gardez en 4 pour la décoration.
Plongez les tagliatelles dans l’eau bouillante : elles sont cuites lorsqu’elles remontent à la surface : ça rarement longtemps, alors surveillez bien votre plat.
Après les avoir égoutté, remettez les dans la marmite avec la moitié du jus d’oranges et les morceaux de crevettes. Faites les revenir 30 secondes à feu très très (très) doux en remuant en bien.
Retirez du feu et ajoutez ce qu’il vous reste de jus d’oranges.

Servez bien chaud en décorant des crevettes qu’il vous reste !
A votre guise, vous pouvez y ajouter du parmesan, du sel et du poivre.

Recette du tiramisu café-chocolat-fraises
(inspirée de la recette originale du tiramisu trouvée ici )
Pour deux personnes, il vous faudra :
– un café léger fait avec votre fidèle cafetière (ou au pire, du café instantané, mais c’est quand même moins bon (enfin, il parait))
– 1 oeuf
– 25g de sucre
– 60g de mascarpone
– 1 paquet de biscuits à la cuillère
– 1 petite barquette de fraises
– du chocolat amer (type Van Hutten) pour soupoudrez.

Séparez le blanc et le jaune d’oeuf.
Mélangez le sucre et le jaune d’oeuf pour obtenir un mélange blanchit et mousseux, auquel vous allez ajouter le mascarpone.
Montez les blancs en neige et incorporez les au mélange précédent.
Lavez les fraises, enlevez le pédoncules et découpez les en quatre.
Trempez rapidement vos biscuits dans le café (si comme moi vous n’aimez pas trop ça)

Ensuite c’est le même principe que les lasagnes : dans de petits ramequins (le mieux ce sont ceux en verre pour que l’on voit ce qu’il se passe à l’intérieur) alternez avec une couche de fraise, une couche de biscuits, une couche de crème.
Finissez par soupoudrez le sommet de chocolat en poudre et décorez d’une fraise : le tour est joué.

Gardez bien votre préparation au frais (en plus, les oeufs sont crus !)

J’espère que cet article vous aura plu. De mon côté, j’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire en imaginant les saveurs et comment je pouvais les retrouver. Un exercice à faire plus souvent donc 🙂
Si vous avez une idée pour préparer cette crème de brocolis aux calamars (pas les panés !!), faites moi signe, je prends.
D’ici là, je vous souhaite un bon début de semaine.
Emelie.

Publicités
En passant | Cet article, publié dans Billet d'humeur/Mood, Cuisine, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Aujourd’hui, je me prends pour Don Alfonso ! Tagliatelles aux crevettes & Tiramisu café-fraise-chocolat

  1. Carole dit :

    Merci pour ces délicieuse recette !
    Mais moi ça me plait quand on raconte ce qu’on a mangé, alors continue !
    Bises, Carole

  2. ChloéMrrlt dit :

    ça m’a l’air vraiment délicieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s